Paolo Conte

Cet album m'a vraiment coupé le souffle! Dès la première chanson, quelque chose tout au fond de moi m'a chuchoté que Razmatazne serait pas un album comme les autres. Paolo Conte étant un musicien de jazz, je m'attendais justement à un disque… eh bien jazz, quoi! Mais non! Il y a de l'opéra, des chansonnettes sorties tout droit du Moulin rouge, de la meringue, bref tout un boucan, mais incroyablement beau. Il est difficile en effet d'imaginer qu'un seul homme ait pu composer des chansons d'une telle diversité une atmosphère unique qui nous transporte à travers une multitude d'époques et de lieux. Il est intéressant de remarquer que tous les morceaux (à part le dernier) sont relativement très courts. Ainsi, juste au moment où o­n est envoûté totalement, la chanson se termine. Bref, nous sommes toujours laissés sur notre faim. De plus, la dernière chanson « Mozambique Fantasy » serait une ouverture (comme indiqué entre parenthèses à côté du titre), ce qui laisse un sentiment plaisant de contradiction. Si vous n'avez le temps d'écouter qu'une chanson de l'album, choisissez « La Java Javanaise »; vous ne pourrez pas être déçus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*