Taraf de Haïducs

Dans le village d'origine du Taraf de Haïducs (Bande des Brigands) caché dans les replis de la campagne roumaine, la musique traditionnelle a toujours accompagné les moments cruciaux de la vie : naissances, baptêmes, mariages, récoltes et enterrements. Un répertoire spécifique souligne chaque occasion et les mélodies reflètent l'atmosphère de la scène. Au cur du vacarme du monde moderne, ces traditions survivent obstinément grâce aux « lautari », une lignée de musiciens gitans qui les transmettent d'une génération à l'autre. o­n constate une opposition entre les vieux disciples, rongés par l'âge, mais toujours aussi vigoureux et les jeunes, qui rêvent de jouer dans les restaurants des grandes villes : les uns conservent l'ancien style tandis que les autres y ajoutent des touches plus modernes, inspirées par leur entourage. Nous retrouvons donc sur cet album plusieurs variations d'un même genre musical, chacune ayant son propre attrait et originalité. Cependant, toutes les chansons o­nt un point commun : elles racontent avec une profonde émotion l'existence et l'histoire d'un peuple, ses malheurs et ses joies. Comment la musique traditionnelle gitane se développera-t-elle après la mort des vieux « lautari »? Nous assistons à un moment magique où cette beauté inouïe et fragile risque de s'évanouir à tout moment et rester uniquement sur les enregistrements tels que Taraf de Haïducs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*