Verve Music Group

Pour ne dire que peu, Lester Young se démarquait (en dehors de sa musique) principalement de par son excentricité. L'exemple le plus évident était son saxophone ténor, qu'il tenait presque horizontalement. Même étant hétérosexuel, il empruntait souvent des gestes homosexuels, appelant les hommes comme les femmes « madame ». Enfin, il ne jouait pas une ballade avant d'en avoir appris les paroles. À la suite de sa participation dans la Seconde Guerre mondiale, il n'a jamais plus été le même. Il a passé ses derniers jours dans une chambre close, à regarder par la fenêtre et à écouter des disques de Frank Sinatra. Ainsi s'est terminée l'histoire d'un des pères du jazz comme nous le connaissons aujourd'hui. Grâce à son vibrato quasiment imperceptible et à sa sonorité légère et douce, il a inspiré de nombreux musiciens dont Paul Desmond, Sonny Rollins et Wayne Shorter. Cependant, son influence va au-delà du saxophone. Par leur flexibilité rythmique, les premiers albums solo de Young o­nt anticipé le courant « Bebop » d'une bonne dizaine d'années.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*