Verve Music Group

Issue de l'Ăšre des « Big Band », Ella Fitzgerald nous offre une voix ensoleillĂ©e et innocente. Si o­n la comparait Ă  Billie Holiday, la diffĂ©rence serait celle d'une gazelle insouciante et gracieuse face Ă  une lionne enragĂ©e, mais possĂ©dant un charme sauvage. Peu savent qu'Ella Fitzgerald s'est d'abord destinĂ©e Ă  une carriĂšre de danse. En effet, vers l'Ăąge de dix ans, elle a commencĂ© Ă  prendre des cours privĂ©s. Son rĂȘve Ă©tait de devenir cĂ©lĂšbre et cette poursuite du succĂšs s'est presque transformĂ©e en obsession. Ainsi, peu aprĂšs avoir quittĂ© le foyer familial Ă  l'Ăąge de dix-sept ans pour vivre dans la rue, elle a tentĂ© sa chance dans un concours artistique au Apollo Theater Ă  New York. S'Ă©tant inscrite d'abord dans la catĂ©gorie danse, Fitzgerald a prĂ©fĂ©rĂ© tenter le coup en chantant Ă  cause de sa nervositĂ©. Finalement, cet essai inespĂ©rĂ© lui a valu le premier prix et un an plus tard, un million de copies de son succĂšs « A-Tisket, A-Tasket » a Ă©tĂ© vendu. Jusqu'Ă  sa mort en 1996, l'incroyable chanteuse « Bebop » a produit des dizaines d'albums. En fait, s'il faut se rappeler le nom d'une seule interprĂšte de jazz, ce sera sans aucun doute celui d'Ella Fitzgerald.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*